Du 30 janvier au 16 février 2017, l’équipe du projet “Système National d’Information Sanitaire” (SNIS) composé de l’ANINF et des acteurs du secteur de la santé se sont reunis à Lambaréné (Moyen Oggoué) afin d’élaborer le Schéma Directeur Stratégique du Système National d’Information Sanitaire.

Dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), l’économie numérique a été identifiée comme un secteur clé pour la diversification des sources de croissance au Gabon et le secteur de la santé ,comme un secteur prioritaire pour l’utilisation des TIC aux fins d’améliorer l’efficacité du système de soins.

Actuellement, le Gabon dispose d’un Système National d’Information Sanitaire (SNIS) mais ce dernier, fragmenté souffre de peu d’intégrations de données centralisées. En effet, les données sont recueillies sur papier et à des fins administratives uniquement.

Dans le cadre du projet “eGabon”, l’Etat a lancé le projet de renforcement du SNIS dont les objectifs sont de mettre en place:

  • une bonne planification du systeme de santé;
  • une meilleure gestion des ressources et de la productivité;
  • une meilleure qualité des soins et prévention des problèmes de santé publique.

En mettant en relation tous les acteurs du système de santé via les TIC, le SNIS integré permettra le partage d’informations sanitaires relatives aux patients, aux données statistiques et aux ressources humaines et matérielles.

IMPACT

Pour les malades, le nouveau système permettra :

  • à court terme d’être mieux pris en charge, d’optimiser leurs dépenses, de raccourcir les temps de pris en charge et d’avoir un Accès équitable aux Soins pour les populations à l’intérieur du pays;
  • à long terme d’avoir accès à leur dossier médical à domicile et de pouvoir prendre un rendez vous via un Portail Patient en ligne.

Pour les Professionnels de la santé, le numérique permettra de valoriser et de mieux organiser leur travail, d’avoir accès aux informations fiables en temps réel pour une meilleure prise en charge leurs patients.

Pour sa part, l’ANINF dans ce projet appuie le Ministère de la Santé, dans la conception, la réalisation et le déploiement de la solution. La restitution des travaux de Lambaréé sera effectuée à la fin du mois de mars 2017.